Après des débuts en communication digitale, Natacha se passionne pour la construction de produits tout aussi digitaux. Elle rejoint notre équipe de Lyon dès les débuts de l’aventure pour débuter la mission sur laquelle elle intervient toujours aujourd’hui. Elle nous raconte son parcours, ses challenges pros, et sa passion pour ce qui est le premier fil conducteur de sa carrière : le digital.

TOUS LES CHEMINS MÈNENT AU PRODUCT MANAGEMENT 😉

J’ai fait l’école de commerce Toulouse Business School, avec une spécialité marketing BtoC et internet management. Le digital est le fil rouge de toute ma carrière, cette discipline m’a toujours intéressée. Mon stage de fin d’études, je l’ai réalisé en agence de communication où j’étais cheffe de projet. J’y ai appris toute la construction produit même si à l’époque nous n’étions pas encore en mode agile. J’interviens alors sur des sujets de communication 100% digitale : emailings, newsletters, contenus et campagnes de fidélisation et d’acquisition.

Dans la même lignée que mon stage, je rejoins une autre agence de communication pendant un an et demi. Je suis ensuite passée de l’autre côté, chez le client, en tant que chargée de communication digitale & CRM manager. La Banque Casino, qui s’appelle désormais Floa Bank. C’était un vrai choix de vie, je souhaitais quitter Paris, ainsi que le mode agence et ses fameuses “charrettes”. Retrouver un rythme de vie un peu moins centré sur la vie de l’agence et un meilleur équilibre vie pro / vie perso était essentiel pour moi. La bascule chez Banque Casino s’est faite naturellement, car mon client principal dans ma précédente agence était issu du secteur bancaire. J’y suis restée 5 ans.

Sans oublier les deux années que j’ai passées au Brésil pour suivre mon conjoint. J’y ai pratiqué un peu le freelancing comme consultante e-commerce et consultante médias digitaux pour de belles marques. J’ai ensuite fait mon retour en France, à Lyon pour la qualité de vie offerte par cette ville et aussi me rapprocher de ma famille car j’attendais des jumelles… leur aide était bienvenue.

PO PIONNIÈRE DE L’ÉQUIPE DE LYON… EN MISSION AU LONG COURS… 

Je suis arrivée chez Axance Lyon à l’époque, qui est devenue Devoteam Creative Tech Lyon par la suite. J’ai posé mes valises vraiment au tout début de l’aventure. Je crois que j’étais la seconde personne à rejoindre le bureau, en tant que Product Owner cette fois. J’avais été contactée par les Talent Acquisition managers du groupe Devoteam qui m’avaient identifiée sur LinkedIn. Ils m’ont tout de suite orienté vers Creative Tech au vu de mon profil qui correspondait bien à leurs missions. Puis rencontre avec Thomas et Cyril de l’équipe dirigeante, avec lesquels on a eu un super feeling. J’ai aimé le mindset, cet esprit de transparence et ce côté pas commercial. Vraiment à l’écoute.

Mes débuts en intercontrat m’ont laissé le temps de m’installer dans l’entreprise. De réaliser quelques formations avec notre Academy sur le mode e-learning et en sessions du soir… Cette période n’était pas évidente, car j’avais à cœur de prouver mes compétences au plus vite. Mais je n’ai finalement pas tardé à démarrer sur ma première mission, au sein de Michelin Digital Factory, que je n’ai plus quittée depuis. Un gros challenge pour moi, car tout était à construire sur mon produit et parce qu’il m’a fallu bien intégrer la culture d’un grand groupe, assez codifiée, et aux très nombreux interlocuteurs. Ça s’est très bien passé, nous avons l’esprit d’innovation et rien n’est figé au sein de la Factory. Il y a un côté startup.

Je suis en contact permanent avec les équipes dédiées à la data par exemple. Ou encore avec les équipes UX/UI. Il y a énormément d’échanges et on a des réunions très régulières avec toutes les parties prenantes. J’y ai appris et y apprends toujours beaucoup de choses. Nous avons aussi des moyens très intéressants. On a la chance de travailler avec des entreprises partenaires, de très beaux acteurs du marché. Ils n’hésitent pas à évoluer, regarder ce qui se fait ailleurs et challenger les options prises. C’est un vrai confort de travailler avec les solutions externes hyper qualitatives qu’ils nous proposent.

CONFIRMÉE LEAD SANS POUR AUTANT ARRÊTER D’APPRENDRE…

Je suis passée consultante Lead depuis l’an dernier. Un nouveau niveau de responsabilité pour moi. J’ai notamment pour mission de promouvoir nos expertises chez notre client, de détecter de nouvelles opportunités. D’être encore plus impliquée dans la vie interne de notre collectif également… J’accompagne par exemple des candidats qui souhaitent nous rejoindre et sont intéressés d’échanger avec un Product Owner déjà en place. Côté interne, j’ai précédemment animé un brown bag (initiative visant à partager la connaissance où un expert vient parler de son expérience ou d’un sujet spécifique) avec l’un de nos SCRUM Master.

Je suis encore actuellement des formations avec notre Academy. Sur l’outil Jira par exemple (logiciel de gestion de projet Agile) récemment, un format rapide sur deux soirées. J’ai également assisté à pas mal de « talks » animés par nos consultants entre midi et deux. Ou encore à nos Cafés de la Tech qui se tiennent régulièrement. Toujours sur des sujets hyper intéressants.

___________

«  … ce qui était le plus intéressant, c’était l’échange avec d’autres consultants en mission qui rencontrent les mêmes problématiques. »

 

J’avais notamment été interpellée par une session sur le thème « comment élaborer sa vision produit ? ». J’avais déjà réalisé des « visions produit » dans le cadre de mon parcours, mais ce qui était le plus intéressant ici, c’était l’échange avec d’autres consultants en mission qui rencontrent les mêmes problématiques. Comment ont-ils créé leur vision produit ? Comment ont-ils communiqué dessus ? Sur tous ces points particuliers, c’était très parlant, et plein d’enseignements.

« CAPITALISER SUR LE SAVOIR DE CHACUN »

Ce qui est génial dans le digital, c’est qu’on ne peut jamais se reposer sur ses lauriers. Ce qui était vrai à un moment T ne l’est plus forcément. On se doit de se renouveler en permanence. On utilise par exemple des solutions externes, des choses assez innovantes. Il y a toujours une nouveauté, une boîte qui va créer une nouvelle façon de fonctionner. C’est challengeant et on ne s’ennuie vraiment pas. On refait les choses parfois, pour reconstruire sur ce que l’on a déjà réalisé. Pour les améliorer. Et ça, ça me plaît.

___________

« … On s’appuie sur des supers équipes où tout avis est bon à prendre. Ce mindset-là est très précieux. C’est comme ça que j’aime travailler. »

 

Travailler en agilité aussi, c’est quelque chose que j’adore. La co-construction qui nous fait travailler avec l’utilisateur fait que tout est tangible, justifié. Il n’y a pas de bullshit. Ce qu’on fait a une utilité concrète. On s’appuie sur des insights data pour savoir où l’on doit aller et ce qu’il ne faut pas faire. Et au-delà de ça, on s’appuie sur des supers équipes où tout avis est bon à prendre. Ce mindset-là est très précieux. C’est comme ça que j’aime travailler.

J’apprends énormément de mes collègues. Je ne code pas, mais quand je parle avec nos développeurs, je comprends immédiatement. On a des gens assez pédagogues qui savent expliquer ce qu’ils font, pourquoi, comment… On fait pas mal de rétrospectives aussi. On y voit ce que font les autres squads. On a accès à leurs backlogs, donc on peut s’en inspirer. Sur la question par exemple : comment construire une User Story ? Eh bien c’est plus simple de s’appuyer sur un canevas déjà avancé par un de nos experts que de partir d’une feuille blanche. C’est aussi ça la Creative Tech. Capitaliser sur le savoir de chacun.

Partager
Faire suivre